Soins et rituels chamaniques

Le chamanisme : une autre manière d’approcher l’humain, sur un plan holistique et vibratoire, qui permet notamment de :

  • Retrouver son intégrité psychique, énergétique et spirituelle.
  • Surmonter certains traumas (physiques, comme psychiques/émotionnels).
  • Se libérer les schémas devenus enfermant

Chaque soin est unique et soutenu par la médecine des esprits qui m’accompagnent. Aucune plante ni substance psychotrope n’est ingérée pendant les soins.
Vous trouverez ci-après une session questions/réponses qui vous permettra de cibler le travail que vous pouvez envisager avec moi.

Quels type de soins, services et rituels chamaniques proposes-tu ?

  • Recouvrement d’âme et restauration des énergies socles
  • Extraction d’énergies intruses qui gênent, voire bloquent, le bon fonctionnement de l’organisme
  • Rituels de libération (karmique, relationnelle, schémas répétitifs au sein des lignées familiales, pactes magiques)
  • Ateliers et stages d’enseignements et d’exploration intérieure – certains concernent des blessures de vie spécifiques. L’objectif étant de donner des clés de compréhension et des outils de transformation
  • Et plus occasionnellement :
    • passages d’âmes de défunts et cérémonie
    • purification du lieu de vie
    • intervention sur personnes plongées dans le coma
    • rituel spécifique de purification et détachement pour les personnes souhaitant se libérer d’addiction à des substances
    • interroger et transformer un rêve récurrent

Je reçois les bébés et les enfants, avec leur accord, en soin chamanique comme énergétique (troubles du sommeil, troubles de la croissance, trauma pré ou post-natal, troubles fonctionnels du nourrisson, période émotionnellement sensible au sein du foyer).

Le recouvrement d’âme, c’est quoi ?

Il arrive qu’à la suite d’épreuves l’âme se fragmente. La partie blessée s’extrait afin de mettre de la distance avec ce qui la fait souffrir. Il peut arriver aussi qu’elle reste figée, bloquée dans l’évènement à l’origine de l’épreuve. Le recouvrement d’âme permet de retrouver son intégrité originelle, ses pleines ressources intérieures, et de dépasser le trauma qui a créé la blessure.

Dans la pratique chamanique, la notion de temps et d’espace n’existe pas, c’est pourquoi il est possible d’aller chercher la partie d’âme en retrait quelles que soient l’époque et les circonstances qui ont créé la coupure intérieure.

Pour aller plus loin, cet article de Laurent Huguelit, très juste : https ://www.inrees.com/articles/Le-recouvrement-d-ame-Chaman/

Est-ce que tu crois à la réincarnation et au karma ?

Toutes les traditions spirituelles n’intègrent pas cette notion et j’apprécie que l’approche chamanique ne soit pas là pour convaincre ni uniformiser les différents regards qui se rencontrent dans ce monde. C’est à chacun de sentir pour lui-même quel est son « juste chemin ».

En ce qui me concerne, la réincarnation est une réalité qui fait partie de mon expérience de vie, personnelle comme professionnelle. J’en suis venue à penser que toute âme a une raison d’être singulière et qu’elle s’incarne pour explorer, apprendre, grandir en adéquation avec cette singularité. Dans cette dynamique, chaque vie peut porter sa part de : blessures non transcendées, objectifs non finalisés ou pas accomplis comme nous l’aurions souhaité et que, de fait, nous emmenons avec nous dans les vies suivantes. Il arrive aussi parfois, en réaction à un évènement douloureux, que l’âme choisissent de nouvelles incarnations qui la détournent de son chemin initial. C’est ça, pour moi, le karma.
Je n’y vois rien qui serait de l’ordre d’une pénitence, d’une fatalité ou d’un jugement moral posé par une autorité supérieure.

Comment savoir si ce que nous vivons est lié à notre karma?  Et comment y accéder ?

Nous avons parfois des phobies, des peurs inexpliquées, des schémas spécifiques qui se reproduisent en boucle dans notre vie ou dans notre famille, des situations bien précises qui nous mettent dans des états émotionnels disproportionnés par rapport à l’enjeu au moment T. Cela peut être ce que j’appelle un « post-it karmique ».

Je pense sincèrement que le « voile de l’oubli » a sa raison d’être et qu’il est au service de l’expérience que nous venons vivre. Si une mémoire bloque notre présent, qu’elle soit karmique ou non, elle se manifestera d’elle-même au moment opportun. J’ai toute confiance dans sa capacité à nous envoyer les signaux nécessaires pour nous faire savoir que là, oui, nous avons quelque chose à travailler et à guérir.

Est-ce que tu utilises des plantes psychotropes, notamment de l’ayahuasca, lors de tes consultations et rituels ?

Je ne pratique aucun soin/rituel qui implique l’ingestion de plante psychotrope, cela ne fait pas partie de ma culture, ni de la transmission que j’ai reçue et je n’ai pas été appelée par ce type d’expérience.

La seule cérémonie à mon actif impliquant une ingestion de plante est la « Cérémonie Cacao ». Ce rituel, qui vient de la civilisation maya, m’a permis de rencontrer l’esprit du cacao, plante qui ne génère ni hallucination ni dépendance. J’ai été saisie par sa puissance à la fois douce et solide et j’ai beaucoup reçu en sa présence. Je la propose à certaines étapes de mes accompagnements.

Pour en savoir plus sur mon approche et ma pratique, cet article